LES ACTIVITES 

Il arrive parfois de ressentir une impression de routine avec son chien. Promenades aux mêmes heures, harnais et laisse fixés à 8h15 précis, nous prenons les sacs pour ramasser les crottes, et c’est parti.

Que vous souhaitiez casser la routine avec votre chien ou bien que vous sentiez le besoin de découvrir de nouvelles activités à faire ensemble, voici des idées pour une complicité enrichissante et harmonieuse avec votre animal.

photo de groupe.jpeg

 

Les cours d’éducation se déroulent conformément aux indications portées sur les panneaux de renseignements du club, et sont dispensés par différents moniteurs en fonction de groupes de niveau.

Tout commence par deux ou trois séances dans le groupe «de familiarisation» afin d’intégrer en douceur le chien à ce nouveau contexte, puis successivement, on passe dans l'autre groupe au fur et à mesure de l’évolution du chien et du maître.

Le résultat dépendra moins du chien que du maître. En effet, votre implication est primordiale : vous éduquez votre chien et le moniteur n’est là que pour vous «aider» en vous expliquant ce qu’il faut faire et surtout les erreurs à ne pas commettre.

EDUCATION CANINE

Afin d’avoir un chien le plus réceptif possible aux entraînements, il est primordial d’arriver en avance au cours afin de lui permettre de faire ses besoins, de se détendre, se défouler après le trajet en voiture.

Un matériel simple, mais approprié, est nécessaire : une laisse en cuir ou nylon d’environ 2 mètres et un collier adapté au gabarit du chien (collier classique). Vous pourrez vous procurer tout cela au club.


Vous pouvez également, pour récompenser le travail de votre animal, apporter des croquettes ou un jouet auquel il est particulièrement attaché afin de décupler sa motivation

Une histoire qui commença en 1988…

Créée par des passionnés pour offrir à tout propriétaire de chien un choix nouveau dans le panel des disciplines sportives ouvertes aux canidés, l’agility est un sport à part entière où maître et chien évoluent en toute complicité sur des parcours d’obstacles élaborés, réfléchis. Ces épreuves sont mises en place par des juges de la discipline, selon un règlement établi par la Fédération Cynologique Internationale (FCI), adapté aux spécificités de chaque pays.

L’Agility en France, c’est environ 8000 licenciés, 500 concours par an, des championnats régionaux et nationaux en individuels ou par équipes, et une Équipe de France qui représente le pays au championnat du monde.

AGILITY

laska.jpeg

L’agility, c’est bouger autrement avec son chien !

Un jeu complice où maitre et chien sont associés pour arriver au bout du parcours avec un minimum de pénalités dans un temps défini par le juge. N’utilisant que sa voix et sa gestuelle, sans laisse ni collier.

Discipline ludique par excellence dont la base reste une éducation du maître et du chien.

L’agility est ouverte à toutes et tous sans âge limite. L’agility, c’est un jeu d’adresse qui allie éducation, complicité, vélocité avec comme tous les jeux sportifs quelques règles. L’agility, c’est se maintenir en forme, c’est faire des rencontres toute l’année sur des terrains.

parcours agility.jpg

Pour les plus petits (les jeunes conducteurs), c’est à partir de l’âge où on est capable de mémoriser le parcours et conduire son chien, jusqu’à 18 ans.

Pour les grands (les seniors), de 19 ans à la sagesse de l’âge, sans autre limite que celle que vous fixerez.

Il existe aussi une classe handi avec 5 niveaux de handicap.

Pour nos compagnons à quatre pattes, du plus petit au plus grand. Ils sont répartis en catégories en fonction de leur taille au garrot. Au nombre de quatre:

  • Catégorie A : moins de 37cm

  • Catégorie B : de 37cm à moins de 47cm

  • Catégorie C : de 47cm et plus

  • Catégorie D: chiens de grande taille, molosses

 

Rejoignez cette grande famille, nous sommes tout près de chez vous. Vous pouvez lui offrir autre chose qu’une laisse et un collier.

Offrez-lui des copains, des complices… Offrez-vous de nouveaux amis.

Le club canin de Villeneuve Loubet pratique la discipline du RING et du MONDIORING.

voici le numéro de contact -Mme Michèle Schittly 06 87 35 62 82

RING - MONDIORING

michelle.jpg

Le ring est au départ une discipline sélective qui vise à améliorer les races de chiens de garde et de défense. Le mondioring reprend les mêmes principes, mais laisse plus d’initiative au chien et se pratique dans un environnement ludique. C’est l’une des activités canines les plus pratiquées en France. Le mordant est l’une des épreuves principales, duel entre l’homme d’attaque et son chien.

Le ring mordant – mondioring, un lien de confiance entre l’homme d’attaque et son chien

Le ring mondioring se pratique dans un ring clos. Il comporte plusieurs exercices d’assouplissement, de saut et de mordant qui révèlent les qualités du chien. Le mordant se pratique entre un homme d’attaque équipé et son chien.

Que ce soit l’attaque de face ou la défense du maître, cet exercice ne témoigne aucun comportement agressif du chien. C’est un jeu pour le chien, une activité ludique qui démontre aussi son obéissance et sa capacité à arrêter l’attaque, sa vivacité et sa souplesse. L’épreuve démontre à quel point le maître a su dresser son chien.

FB_IMG_1589739823733.jpg

Comment dresser son chien au ring mordant mondioring ?

Toutes les races de chiens ne peuvent pas pratiquer le ring mordant mondioring. On y retrouve toutefois un grand nombre de bergers allemands, de beaucerons ou de malinois, sélectionnés pour leurs qualités fondamentales. Vous pouvez retrouver la liste des races autorisées sur le site de la Société Centrale Canine.

Les chiens qui veulent pratiquer le mordant doivent toutefois avoir passé le CSAU, le Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation.

Le chiot sera d’abord entraîné avec un chiffon, puis un boudin.

L’homme d’attaque devra ensuite se munir de jambières ou d’une combinaison, pour devenir l’objet d’attaque.

Cette activité permet de fixer l’autorité du maître, tout en gardant un côté sportif et ludique pour dresser son chien.

ring 2.jpg

ECOLE DES CHIOTS

L’école du chiot a pour but d’éveiller le chiot, de lui ouvrir l’esprit, de lui apprendre à supporter les stress qu’il subira dans son existence, de répondre correctement à quelques ordres simples en s’amusant avec son maître.

Lorsqu’on assiste à une séance de l’école du chiot, la première chose qui frappe c’est l’ aspect ludique , les maîtres s’amusent autant que leurs chiots, un comportement positif fait uniquement de signaux de plaisir, sans contrainte, mais le plus drôle, c’est que ça marche. Le jeu semble avoir une dimension magique pour favoriser les apprentissages car tout est permis en apparence, il n’y a pas de ridicule pour le maître ou d’appréhension pour le chiot.

On est surpris de voir que des chiots de 2 mois peuvent si vite acquérir une éducation de base, comme le rappel, la marche au pied, les positions assis, couché, debout, le rapport d’objet, etc… Avec une exécution rapide, joyeuse et précise.

À l’école du chiot on ne néglige pas les autres aspects du développement comportemental.

On va le soumettre progressivement à des stimulations nombreuses et variées qui vont solliciter tous ses sens afin que plus tard il soit à l’aise dans n’importe quel milieu.

photo4.jpg
photo 3.jpg
photo2.jpg

On va le manipuler et lui faire connaître des individus différents (hommes, femmes, enfants, personnes déguisées ou dans des situations qui sortent de l’ordinaire). Ainsi à l’âge adulte il trouvera agréable le contact avec le vétérinaire, le juge d’exposition ou l’enfant qui vient l’embrasser dans la rue.

On va apprendre au maître comment mettre en place une hiérarchie et comment réagir en cas de comportements inadaptés.

Avec un petit groupe de chiots, on fait l’apprentissage de la ville et de l’acte citoyen qui consiste à avoir un chien bien élevé.

Les équipements sont adaptés à l’éveil des chiots. Un parcours complexe permet au chiot de découvrir de nouvelles sensations et de prendre confiance en lui.

Le moniteur le mettra en présence de situations nouvelles et insolites qui en feront un chiot émotionnellement stable.

Il sera mis en présence de congénères équilibrés et continuera ainsi à apprendre les codes de communication de son espèce.

photo1.jpg